LES CHEMINS DE L'INCONNAISSANCE

16 janvier, 2021

D’UN CONTE POUR GRANDS ENFANTS

Classé dans : Non classé — inconnaissance @ 12:34

C’est anormal, c’est incroyable, c’est insupportable le sort de ces gens, de ces groupes, de ces peuples. Nous ne pensions pas que cela pouvait exister. Et comme c’est anormal, il devrait être possible, avec quelques efforts, de tout faire rentrer dans l’ordre. C’est une anomalie qui disparaîtra dès qu’elle sera dénoncée, mise en lumière. Il suffit de se mobiliser et de rappeler où est le bien.

C’est à peu près ce que pensent ou prétendent penser un bon nombre d’adultes aussi naïfs que des enfants. Si ce n’était pas le cas, ils seraient moins prompts à vouloir sensibiliser les gens, moins confiants dans leurs arguments.

Car, bien sûr, tous les gouvernements sont bons, désintéressés, et ne pensent qu’à faire le bonheur de leur peuple. Ils sont comme le nôtre.

Bien sûr, les sociétés sont foncièrement bonnes. Les lois, les institutions, les organisations, les codes sociaux et moraux, les us, coutumes et croyances sont foncièrement bons et ne produisent que du bon. On peut les prendre comme modèles, comme exemples à suivre.

Bien sûr, la culture est intrinsèquement bonne, elle n’entraîne aucun conflit, aucun problème, aucune dérive chez les gens, elle est parfaitement adaptée à leur nature et elle fournit des objectifs bénéfiques – on l’a vu avec le progrès scientifique et technique qui nous ont dégoûtés d’eux.

Bien sûr, l’égalité réelle entre les hommes n’est pas une absurdité et on a raison d’y croire

Bien sûr la justice est la règle, tout est juste ici-bas à quelques exceptions près.

Bien sûr, c’est l’amour qui nous permet de réussir dans la vie et de résoudre tous nos problèmes relationnels.

Bien sûr, tout le monde agit par raison, et en connaissance de cause.

Bien sûr, les grands de ce monde n’ont absolument pas pour objectif constant : conquérir le pouvoir et le garder

Bien sûr les grandes idéologies, les grandes causes n’ont pas comme unique but, unique souci, leur propre triomphe, leur propre intérêt, coûte que coûte..

Et bien sûr, chacun de nous a toutes les qualités, toutes es capacités requises pour résoudre les problèmes des autres ou s’engager à bon escient.

Alors, abjurant mes erreurs, je me convertis à la religion quasi dominante qui consiste à instrumentaliser les autres sous prétexte de servir une bonne cause, et je me mets, derechef, moi aussi, à servir la cause ainsi révélée en instrumentalisant tous ceux que je peux.

Instrumentalisez-moi, oui mais pas tout de suite, pas trop vite, sachez me désirer, me convoiter.  Cela fait du bien à mon besoin de penser au bien. Rigolez pas, c’est avec vos sous.

Ce sont les moments de bonheur et de tranquillité qui sont l’exception, la règle sur terre c’est tout le contraire.

Priez Dieu. 

12345...178

CGT-Energie Anjou 49 |
Bella et le syndrôme " BALBOA" |
Jeunes dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pensée..!?
| targuist
| Gabon, Environnement, Touri...