LES CHEMINS DE L'INCONNAISSANCE

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 6 janvier 2021

6 janvier, 2021

DE L’INDIFFERENCE

Classé dans : Indifference — inconnaissance @ 15:03

Cela a probablement ressemblé à un deuxième atterrissage, après le premier qui nous a mis au milieu d’un monde étrange, que ce parachutage dans le monde de la parole, dans le monde du sens. Je ne veux pas parler des sons et de l’énonciation – musique à laquelle on a commencé à s’habituer avant même notre naissance – mais bien d’un monde du sens sorti de nulle part, nullement justifié, que l’on ne pouvait éviter et qui s’imposait à nous.

Comment cela a-t-il tourné ensuite ? .

Une foi totale dans ce monde du sens, de la culture, un usage habile de ce sens qui mène à une certaine réussite, permet, par exemple, de se situer ou de se définir par rapport aux éléments de culture en les reliant à d’autres éléments de culture et à d’autres etc montrant par là que l’on boucle ou que l’on tourne en rond dans l’univers clos de ce monde du sens.

Comme c’est dommage que vous, quand vous écrivez ou parlez, vous ne sachiez pas utiliser les tournures en vigueur, que vous ne sachiez pas faire référence aux valeurs qui comptent, que vous ne sachiez pas faire référence à d’autres paroles, d’autres écrits. Tous ces éléments auraient dû vous guider, ils sont reconnus. Quel dommage finalement que vous n’apparaissiez pas comme quelqu’un de bien sous tous rapports. On ne vous en voudra pas, du moment que vous cherchez à faire partie du club et que vous avez de la considération pour ceux qui en font partie.

Ce qui serait, ce qui est scandaleux, c’est l’indifférence. Depuis toujours  (d’où ces sollicitations pour avoir votre avis) Soyez pour ou contre, mais ne soyez jamais indifférents. On ne compte plus les expressions où l’ indifférence est condamnée. Pensez, si vous êtes indifférent, cela signifie que c’est sans effet sur vous. Si c’est sans effet sur vous, c’est comme si cela n’existait pas pour vous, du moins pour votre pensée, donc pas d’objet de pensée-soi en rapport. Car le simple fait d’avoir une opinion sur quelque chose implique que vous accordiez à ce quelque chose une existence. Or tout passe par cet objet de pensée-soi lui-même produit de la société.

C’est évident : cet objet de pensée-vous, on s’adresse à lui. Surtout, c’est lui l’enjeu, lui la question, pour toute la société et pour vous-même.Alors l’indifférence ! ! l’inexistence qui fait le ménage par le vide ! ! !

Si on voulait faire la liste de tout ce à quoi on a donné une existence, on n’en viendrait pas à bout ;

Comment peut-on, après, s’échapper de tout un monde auquel nous avons donné une vraie existence ? Comment revenir sur cette existence  quand on s’est construit sur elle?

Pourtant, je ne vois pas pourquoi ceci, ceci et cela auraient droit automatiquement d’exister pour nous pourvus de nombreux attributs alors que rien ne garantit et ne justifie notre existence.

Une curiosité intéressante : L’anomalie de Le Tellier

https://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/que-veut-dire-etre-normal-0

CGT-Energie Anjou 49 |
Bella et le syndrôme " BALBOA" |
Jeunes dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pensée..!?
| targuist
| Gabon, Environnement, Touri...