LES CHEMINS DE L'INCONNAISSANCE

13 janvier, 2021

DES ROSES ET DES EPINES

Classé dans : Non classé — inconnaissance @ 12:58

On peut être sûr que l’idée que l’on se fait de ce qui est connu des autres est fausse, or c’est ce genre d’idée qui a servi à la formation, la constitution de l’objet de pensée-soi. Ce dernier, c’est une idée soi-disant générale + une idée soi-disant générale + une idée soi-disant générale + etc Cela tient, parce que cela se présente sous la forme d’une communauté d’esprit qui pourrait être aussi sentimentale. Aussi, le mot d’ordre est : ne pas détromper, ne pas désillusionner.

Les autres, c’est vital pour l’existence de l’objet de pensée-soi. On sort de soi, de son corps, on devient une image-objet pour entrer en relation avec les images-objets des autres. On se retrouve autour d’éléments à propos desquels on peut penser que ce qu’on en sait et ce qu’ils en savent se ressemblent beaucoup.

La question qui dérange cette belle certitude où l’on est de ne pas se tromper c’est : à qui, à quoi cela fait-il du bien, ou à qui ou à quoi cela est-il agréable ? A l’objet de pensée-soi qui peut alors se dire, j’ai raison, je sais.

- C’est beau !

- Oui c’est beau !

- Tu es féministe..,

 - C’est vrai !

A contrario,

Ah, vous êtes déçu parce qu’il n’a tenu aucun compte du service que vous lui avez rendu ?

Ah vous êtes déçu parce qu’il n’a tenu aucun compte du fait que vous vous êtes excusé ?

Ah vous êtes déçu parce que vos problèmes de croyant l’ont amusé ?

Ah vous êtes déçu parce que vous avez fait montre de modestie, et il en a profité ?

Ne comptez jamais sur moi pour vous plaindre ou vous soutenir. Je ne suis pas chrétien , et je n’ai pas l’intention de le devenir.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

CGT-Energie Anjou 49 |
Bella et le syndrôme " BALBOA" |
Jeunes dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pensée..!?
| targuist
| Gabon, Environnement, Touri...