LES CHEMINS DE L'INCONNAISSANCE

15 décembre, 2020

DES CHARGES DE MISSION

Classé dans : Educateur — inconnaissance @ 16:20

Dans le mot parent, ou le mot éducateur ou le mot pédagogue, il y a toujours un guide qui sommeille. Enfin, il fait de nombreux rêves pendant son sommeil. Dans ses rêves il est visité, habité, inspiré par le Très-haut. Le Très haut qui voit tout, qui voit très loin, qui comprend tout. Guide ou berger qui mène son troupeau vers de verts pâturages.

Le parent ou le pédagogue ou l’éducateur sait donc où il va lorsqu’il est avec un enfant et pourquoi. Il sait dans quelle direction il va. Il ne faudrait surtout pas qu’il donne à penser à l’enfant qu’il est lui-même dans l’ignorance, dans l’incertitude. A plus d’un titre, cela ferait mauvais effet.

L’enfant pourrait penser – des limbes de pensées, des sentiments vagues -  : comment , tu m as fait venir, tu t’ occupes de moi, et tu ne sais pas où tu vas ? Et aussi : comment, tu es aussi paumé que moi ? Non, non, non, et non. La mission des parents est de savoir où ils vont et pourquoi ils y vont . Un devoir, c’est un devoir, il ne faut pas s’y soustraire.

Regardez notre Père de la nation, avec cette crise sanitaire : il sait, il se trompe, il décide, il se trompe, il avance, il recule, il change d’avis ; il sait qu’il ne sait pas (il fait son Socrate) n’empêche que quand il parle, il est sûr de ce qu’il dit et du bien-fondé de sa décision. L’Etat est le guide par essence, de toute façon, quoi que l’on dise. C’est cela qui est important, les précisions, les démonstrations ne sont pas de mise. Notre premier ministre aurait pu dire nous avons pris les dispositions pour que ceci ;. Non, il préfère dire « nous nous mettons en état de ne manquer ni de doses, ni de moyens logistiques pour vacciner la population française» L’Etat se met en l’état. Quel état et quel Etat?

Plus sérieusement. Un parent ou un éducateur ne peut pas ordonner, corriger, faire la leçon sans savoir au nom de quoi, pourquoi Sa fonction même est de posséder le savoir nécessaire.

Il est magnifique ce savoir , quand il l’utilise pour son propre compte, en dehors de connaissances précises sur des sujets précis, ce n’est pas la gloire. Pareil pour l’Etat, les dirigeants, comme dit Coluche, c’est d’abord 5 années de droit, tout le reste de travers. Attendez, il n’est pas encore en état d’être un Etat.

Nous, c’est un peu différent. Dans la première partie de notre vie, on nous met des tonnes de choses dans la tête. Dans la seconde partie, plus longue, on fait beaucoup d’efforts pour se débarrasser de tas d’idées fautives ou qui nous causent de sérieux problèmes; Ce n’est jamais fini, et ce n’est pas facile.

C’est cela la mission de l’adulte : être un passeur, être sûr de lui. Il fait toujours appel à un savoir (il aime savoir, il aime être un sachant, passer pour l’être, c’est une consolation) .Il est investi d’une responsabilité (il aime penser qu’il a été missionné par la société) Son apprentissage de la vie, il y tient. Ses convictions, il y tient. Son idée du bien, il y tient. Il est un autre. Il est possédé, il est dans un état second, il ne s’appartient plus. Mais il se prend au sérieux !

 

CGT-Energie Anjou 49 |
Bella et le syndrôme " BALBOA" |
Jeunes dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pensée..!?
| targuist
| Gabon, Environnement, Touri...