LES CHEMINS DE L'INCONNAISSANCE

24 janvier, 2019

PETITE NOTE SUR LA COUPURE ELITES/CLASSES POPULAIRES

Classé dans : Elites — inconnaissance @ 14:42

Ce qu’on entend à ce sujet ne me paraît ni intéressant ni utile. Quand on fait de la morale, on se condamne à ne rien comprendre, quand on fait de l’histoire on se condamne à accuser des gens du passé, morts pour la plupart (les absents ont toujours tort) .

A mon avis, deux raisons fondamentales expliquent ce fossé.

Il y a d’abord la coupure qui existe entre les mots, le vocabulaire dont se servent les élites pour penser leur univers et se penser et ceux dont se servent les classes populaires. Pour les élites cultivées, vocabulaire ou mots choisis, raffinés, parfois précieux, toujours bienséants (sauf en off, entre proches, pour certains) Tandis que le vocabulaire des classes populaires est prosaïque, commun, parfois vulgaire, presque toujours ordinaire. Or, tous ces mots sont faits pour désigner quelque chose. Dans le premier cas, la nature de ce qui sera désigné sera d’une qualité précieuse, raffinée. Dans le second cas, la nature de ce qui est désigné sera tout à fait commune. Il n’y a guère de rapport entre les deux natures. Chaque classe se pense avec ses propres concepts. Le fossé est culturel, et comme les hommes sont des êtres culturels, le résultat est fatal.

Ensuite, il y a le fait que les élites pensent le monde, la société, la politique. Elles en viennent tout naturellement, étant donné leur érudition, à posséder leur propre système de pensée, leur propre philosophie politique. Elles s’investissent en ce sens. Alors que les classes populaires non seulement n’ont pas de telles ambitions intellectuelles, mais elles se méfient en plus de ceux qui ont de grandes théories. (d’où leur difficulté à concevoir qu’elles font partie d’un grand projet international ou européen. Les riches des pays pauvres s’enrichissent, dit-on sur le dos des pauvres des pays riches) 

Or, la réalité, les événements en tous genres n’intéressent les élites que dans la mesures où ils peuvent faire progresser leur propre idéologie ou dans la mesure où ils la confirment. (cas extrême : les partis politiques) Ces événements, ces faits, cette réalité seront forcément instrumentalisés . Les classes populaires seront toujours incomprises, méprisées. Le jour où elles ne succomberont plus au charme des Sirènes (des beaux parleurs qui les grisent, qui leur promettent ce qu’elles attendent qu’on leur promette, qui leur disent ce qu’elles attendent qu’on leur dise parce que leurs espoirs et désirs sont faciles à connaître) les choses changeront probablement.

Le savoir est quelque chose de spécial. Il y a ceux qui savent et qui savent savoir, mais qui ne s’occupent pas de ce qu’ils ne savent pas. Et il y a ceux qui savent ce que les précédents savent et ce que les précédents ignorent, et c’est un savoir qui leur permet de mener les autres par le bout du nez.  » La hiérarchie, c’est la domination de la pensée, la suprématie de l’esprit «   (STIRNER)

Les classes populaires ont les conditions d’existence que leur ont concoctées les élites. Manifestement, les Chefs d’Etat ont comme principale ambition de briller sur la scène internationale, mais lesquels ont à coeur le progrès et le bonheur du peuple qui les a élus ? Je n’en connais pas. Dans chaque pays, on prétend défendre les valeurs, les institutions, quand il y a du désordre, mais en réalité, c’est juste la gloire du chef d’Etat, d’une personne, que l’on veut défendre.(voir aussi l’analyse récente de Chantal DELSOL sur le sujet :  https://www.philomag.com/lactu/chantal-delsol-un-peuple-enracine-contre-une-elite-mondialiste-36735 )

Petites notes de musique (fédératrices ?) : https://youtu.be/g1-HbX5zBmA?t=315

P.S. Les européennes. Conformément à un certain slogan récurrent chez les gilets jaunes, et puisque les partis, régulièrement, appellent à voter pour n’importe quel candidat qui serait opposé à un candidat du FN, et cela sans se renier, sans perdre son identité, sans se rallier, sans se compromettre, je suggère que pour les européennes, les gilets jaunes appellent à voter pour n’importe quelle liste qui serait franchement opposée à celle du Président sans pour cela se rallier ou être compromis. Tout sauf lui. .   

CGT-Energie Anjou 49 |
Bella et le syndrôme " BALBOA" |
Jeunes dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pensée..!?
| targuist
| Gabon, Environnement, Touri...