LES CHEMINS DE L'INCONNAISSANCE

7 janvier, 2021

DU LIBRE-ARBITRE

Classé dans : Libre-arbitre — inconnaissance @ 10:51

Depuis quand le libre-arbitre s’exerce-t-il dans le vide, en absence totale de pensées ?

Depuis quand n’est-ce pas un choix entre plusieurs raisons ou solutions et si ce n’est pas le cas, depuis quand n’est-ce pas le choix d’une pensée qui s’impose ?

Depuis quand le choix n’est-il pas le résultat d’une adéquation entre celui qui choisit et ce qui est choisi, entre un monde de sens déjà là et personnel et ce qui se présente ?

Depuis quand les pensées ou raisons qui se proposent ne viennent-elles pas de tout ce qu’on a appris, de tout ce qu’on nous a enseigné dans la vie, de la culture que la société nous a transmise ?

Depuis quand n’est-ce pas l’objet de pensée soi constitué d’éléments culturels pris dans la société  qui réagit aux propositions qui se présentent ? Depuis quand choisit-on des choses que notre conscience rejette catégoriquement ?

La preuve, non, c’est que les décisions de ce supposé libre-arbitre s’appliqueront dans la société, à propos de sujets de la société, en vertu de buts présents dans la société et en raison de critères que la société comprendra, quel que soit le domaine considéré (politique, technique, économique, religieux, psychologique etc) La preuve, c’est que le choix fait ou la décision prise seront un élément supplémentaire pour identifier ou caractériser celui qui a exercé son libre-arbitre, l’objet de pensée-soi. Et même les choix faits assurent la continuité de cet objet de pensée-soi ?

Depuis quand se situe-t-on en dehors ? . « Père du ciel » , et depuis quand père n’est-il pas un concept bien culturel et bien social, et ciel pareil ?. perdu ! Ciel ! Fichez-moi tout ça en l’air !

Ainsi, il n’y a pas de mauvais choix, de mauvaises décisions dont l’idée n’existe pas dans la culture que la société met à notre disposition. On ne va pas la chercher ailleurs.

On ne peut pas nous accuser d’être l’auteur d’une faute quand on agit en tant qu’objet de pensée-soi, l’objet de pensée-soi est un pur produit socioculturel et l’idée fautive existait dans la société.

CGT-Energie Anjou 49 |
Bella et le syndrôme " BALBOA" |
Jeunes dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pensée..!?
| targuist
| Gabon, Environnement, Touri...