LES CHEMINS DE L'INCONNAISSANCE

28 janvier, 2019

MUSIQUE ET PAROLES

Classé dans : Musique — inconnaissance @ 14:37

Je n’avais jamais lu de biographies de MOZART, préférant me contenter de l’image ou de l’idée que me suggérait sa musique. Et après tout, n’est-ce pas l’essentiel. Puis je me suis décidé, tout récemment, à en lire une. Je ne conseillerais pas celle que j’ai choisie un peu au hasard. Il s’agit du travail de Jean BLOT, chez Gallimard (en poche) Il y a trop de considérations philosophico-psychologiques, trop d’interprétations que lui sont personnelles, trop de bavardage, et pas assez d’informations à mon goût, pas assez de faits, comme si l’auteur n’avait pas pu ou pas voulu utiliser toutes les archives possibles. Mais pour cela sans doute, il fallait faire un sacré voyage à travers toute l’Europe. Donc c’est vraiment un MOZART selon BLOT. Et on n’est pas obligé d’y souscrire.

Cependant je ne peux que me réjouir de le voir exprimer mieux, plus habilement, les idées que j’ai exposées dans « PAROLES ET MUSIQUE » Si BLOT a écrit son livre avant que je n’écrive mon article, j’ai lu son livre – je vous demande de me croire – après avoir écrit mon article. Alors voici quelques lignes à verser au dossier.

MOZART écrit d’Italie : «  Au-dessous de nous loge un violoniste, au-dessus un autre violoniste, à côté, un maître de chant qui donne des leçons, et dans la dernière chambre, en face, un hautboïste. C’est amusant pour composer, cela donne plein d’idées «   

BLOT écrit : « Le mystère de la musique, rebelle aux mots, frondant et défiant la pensée ne cessera plus de nous hanter »

« Celle-ci (la musique ndr), venue de l’arrière-pays, du Ruckerland, est l’art, la discipline, la manière d’appréhender, découvrir ou habiter le monde, la plus hostile au langage comme à l’organisation et au système du monde qui en sont les produits. Championne du sentiment, régente de son royaume, elle s’oppose à l’Ordre et à son exil. Anti-langage, elle sait exprimer en évitant les pièges de la grammaire et les chausse-trappes de l’objectivité . On peut observer dans les lettres de MOZART ….une résistance souterraine à l’ordre des mots qui lui fait transformer en une fête burlesque la moindre phrase, écrivant : « car je moi complètement hors suis. » On le voit subvertir le langage et ses lois pour les rapprocher – par le rythme et le son qu’ils lui empruntent – de la musique et les libérer du carcan du sens et de son devoir d’abstraction. Feu d’artifice par lequel le langage retrouve sa vitalité pure, renoue avec ce chant où ROUSSEAU découvrait ses origines et étourdit la raison : «  Adieu cousinette,, je suis, je fus, je serais, j’ai été, j’avais été, j’aurais été Ô si j’étais. Ô que ne suis, dieu veuille que je sois, serai été, serai si je serai, j’aurais eu été, ô si j’avais été, ô que n’ai-je été, dieu veuille que j’eusse été, quoi ?….Un balourd « . Rythme et son règnent. « 

Alors les dissertations savantes censées analyser, décrypter une œuvre, ou les interprétations psychologisantes ….hum ! « Vitalité pure « Pour apprécier une musique, à mon avis, il est beaucoup moins utile de lire ce genre d’élucubrations prétentieuses que d’être dans l’état, la disposition, l’état d’âme, le besoin, qui convient. La musique est comme un ferment dans la vie quotidienne, elle devrait pouvoir l’épouser, l’inspirer, la transmuter. La musique devient sa propre vie.

https://youtu.be/wXhm-C_mb_k?t=416

La beauté, kesako ? On a beaucoup disserté à son sujet. On l’a expliquée tant qu’on a pu. Pour moi la beauté, c’est ce qui reste quand tout ce qui nous déçoit, rapetisse, humilie, salit, décourage, désole disparaît. Ce qui signifie que l’on est débarrassé, pour un moment de tout cela – qu’on n’en dépend plus -  et que l’on revit, transformé. Qu’est-ce que la beauté dans la musique ? ? ? Au moins la musique a le don de parler à « l’âme » ET aux sens à un point extraordinaire. Mais il peut y avoir beauté de la musique + beauté de l’interprétation (action incluse)  + beauté de l’interprète. Comme dit GIRAUDOUX : ça ne peut qu’aider.

 

CGT-Energie Anjou 49 |
Bella et le syndrôme " BALBOA" |
Jeunes dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pensée..!?
| targuist
| Gabon, Environnement, Touri...