LES CHEMINS DE L'INCONNAISSANCE

5 janvier, 2007

CITATIONS

Classé dans : Non classé — inconnaissance @ 10:48

« il faudrait davantage de structures sociales et culturelles qui leur permettraient de donner un sens à leur vie, en encourageant la créativité, la parole, l’être ensemble, l’élan vers l’autre. Or, on ne le fait pas. » (Boris CYRULNIK)

” L’immanence divine est telle que l’homme prend conscience de l’action de Dieu sur lui ” (Théologie catholique) 

” Il y a déjà dans toute sensibilité humaine, une immanence de la raison” (Maurice BLONDEL)

Ce qui serait l’idéal, ce serait le bien commun. Devant le mal propre, il y aurait le bien commun. Ce serait une symétrie magnifique. Et j’y ai pensé évidemment le second jour après l’impression. Ma conclusion c’est de dire que de plus en plus le droit doit viser la question du bien commun. (Michel SERRES)

« La révolte est l’une des dimensions essentielles de l’homme « (Albert CAMUS .- L’homme révolté) 

« Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole «  (Jean 14 : 23) 

«Il y a mille tâches à entreprendre en faveur de la diversité sociale, de la pluralité des générations, de la vitalité de la cité, de la mise en réseau des ressources et des initiatives de ses habitants, d’une véritable action culturelle et artistique.» (Philippe MEYER)  

«On n’appartient qu’à soi-même et c’est à soi-même qu’on doit la fidélité la plus importante» (R. BLONDIN)

« il nous faut apprendre à vivre comme on apprend à jouer du piano, à cuisiner, à sculpter le bois ou la pierre. C’est le rôle de l’éducation. Pourtant, celle-ci se préoccupe de moins en moins de transmettre un savoir-être, au profit d’un savoir-faire. » (Frédéric LENOIR) 

« La résilience, c’est l’art de naviguer dans les torrents. » (CYRULNIK) 

« Il lui dit: une seule chose te manque: va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor au ciel; puis viens et suis-moi». (Marc) 

« Dès l’aurore, dis-toi par avance : je rencontrerai un indiscret, un ingrat, un insolent, un fourbe, un envieux, un insociable. Tous ces défauts sont arrivés à ces hommes par leur ignorance des biens et des maux » (MARC-AURELE .- Pensées pour moi-même)

« L’homme est pleinement homme dans le citoyen « (Marcel GAUCHET)  

« La culture doit être défendue contre l’individu «  (FREUD .- L’avenir d’une illusion) 

« L’homme est un pou pour l’Homme. » (Michel SERRES) 

« L’artiste est l’homme libre par excellence. » (Marcel GAUCHET) 

« L’homme n’est rien d’autre que ce qu’il se fait. » (J.P. SARTRE) 

« L’amour, c’est l’essence dans le moteur ; c’est la condition émotionnelle pour que l’épanouissement ait lieu mais ce n’est pas l’objectif. L’objectif, c’est l’action, la dynamique de vie. » (Serge HEFEZ)

« L’absence de limite est toujours une source d’angoisse. Un enfant qui ne se voit pas définir des limites claires se trouve fort démuni. Il a besoin de savoir ce qu’il a le droit de faire et ce qu’il ne peut pas faire. Poser des interdits lui donne des balises qui le rassurent . L’enfant a besoin d’un cadre qui va l’aider à grandir. » (Geneviève CAVAYE Psychologue scolaire) 

« Le paradoxe de la condition humaine, c’est qu’on ne peut devenir soi-même que sous l’influence des autres « (CYRULNIK)

«  La charité est patiente et aimable ; la charité n’est pas jalouse ou prétentieuse ; la charité n’est pas fanfaronne ou vaniteuse ; elle ne fait rien d’inconvenant ; la charité ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal, elle ne se réjouit pas de l’injustice mais elle met sa joie dans la vérité. La charité excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout « (St-PAUL) 

« Le moi est donné, livré, offert et trahi à la fois. Et cette vérité est affaire d’amour et de police, de jouissance et de loi à la fois. » (Jacques DERRIDA) 

« Car l’angoisse nous contraint à la créativité, et la culpabilité nous invite au respect. Sans angoisses, nous passerions notre vie couchés. Et sans culpabilité, nous resterions soumis à nos pulsions.
L’angoisse n’est digne d’éloge que lorsqu’elle est source de création.« (CYRULNIK)

« grâce au travail des Français, à leur courage, à leur capacité d’adaptation, à la force de notre économie, aux avantages de notre modèle social, la récession fut moins sévère et d’une durée plus courte que ce que connurent nombre de nos partenaires. « (Nicolas SARKOZY) 

“Le bonheur, c’est d’avoir quelqu’un à perdre.” (Philippe DELERM) 

« Donner un sens à ma vie, c’est donner un sens aux petites choses, pour qu’elles ne se changent pas en acquis, mais demeurent des dons : un moment partagé avec mes enfants, mes amis ou l’homme que j’aime ; le goût de la nourriture, du vin, du café, le goût d’un livre, d’un ciel, d’une musique, le goût du silence aussi, et bien sûr, le goût du travail. » (Véronique OLMI) 

« Il faut que chaque jour soit action et communication vers les autres » (Martin GRAY) 

« Le sens, c’est : en avant, en avant » (JC GUILLEBAUD) 

« Le christianisme nous donne les mots pour nommer le malaise existentiel de l’homme moderne. Son diagnostic se résume en quatre mots : il nous manque Dieu ! «  (Frédéric SEPARI)

 

1...147148149150151

CGT-Energie Anjou 49 |
Bella et le syndrôme " BALBOA" |
Jeunes dans la ville |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pensée..!?
| targuist
| Gabon, Environnement, Touri...